Visite guidée – Les femmes à Fontainebleau

Nous vous proposons régulièrement de découvrir les portraits des femmes qui ont nourri et enrichi l’Histoire de la ville impériale de Fontainebleau, lors de visites guidées.

Saviez-vous que l’Église Saint Louis fut construite sous l’ordre d’une célèbre Reine de France ? Que la favorite de François Ier a hérité d’un splendide hôtel particulier près du Château de Fontainebleau ? Ou encore que l’une des artistes peintres les plus célèbres du XIXe siècle a vécu au Pays de Fontainebleau ?

Découvrez Fontainebleau et les femmes qui ont marqué son Histoire. Ville au passé prestigieux, Fontainebleau regorge d’un héritage méconnu laissé par de grandes femmes de France.

Focus sur George Sand

Parmi elles, George Sand dont vous pourrez découvrir les anecdotes lors de la visite, possédait un fort attachement à la forêt de Fontainebleau.

L’écrivaine en avance sur son temps, particulièrement sensible à la politique et à la situation des femmes de son époque, fait preuve d’une forte indépendance dans sa vie personnelle.

A l’été 1833, elle séjourne rue de France à Fontainebleau au tout début de sa liaison avec Alfred de Musset. L’atmosphère romantique de leurs nombreuses promenades en forêt nourrira leur relation : un chêne qui portant le nom de l’écrivaine est d’ailleurs planté en forêt aux Gorges de Franchard.

En 1872, elle publie un texte intitulé La forêt de Fontainebleau dont l’intégralité est à retrouver dans son ouvrage Impressions et souvenirs.

Dans ce texte dédié à la protection de la forêt de Fontainebleau, George Sand se montre particulièrement visionnaire. L’écrivaine y préfigure des résonances écologiques actuelles fortes notamment quant à l’impérieuse nécessité de préserver la nature « Quelle conquête à entreprendre pour l’homme, et je dis pour tout homme actuellement vivant ou à naître ! Entrer dans la nature, chercher l’oracle de la forêt sacrée et rapporter le mot, ne fût-ce qu’un mot qui doit répandre sur toute sa vie le charme profond de la possession de son être ! cela vaut bien la peine de conserver les temples d’où cette divinité bienfaisante n’a pas encore été chassée ! »

Il y a 150 ans, lorsque les peintres de Barbizon envoient une pétition à Napoléon III, réclamant la protection de la forêt de Fontainebleau alors menacée de coupe, l’écrivaine George Sand livre un texte puissant en soutien au mouvement : « Mais la forêt vierge va vite s’épuiser à son tour. Si on n’y prend garde, l’arbre disparaîtra et la fin de la planète viendra par dessèchement sans cataclysme nécessaire, par la faute de l’homme. N’en riez pas, ceux qui ont étudié la question n’y songent pas sans épouvante. »

Pour en apprendre d’avantage sur les femmes qui ont marqué l‘Histoire du Pays de Fontainebleau :