Zurück zu den Ergebnissen

Chroniques d’une Mangaka, les contes japonais. Par Yoshimi Katahira

    Le Japon est à nouveau à l’honneur à la Galerie l’Angélus !
    En parallèle à l’exposition « éphémère immortel » de Mikio Watanabé (du 3 au 28 juin), nous exposons, pour la première fois, les planches originales de Yoshimi Katahira.
      Bildnachweise : Galerie de l'AngélusGalerie L'Angelus
      Née en 1974 à Tokyo, Yoshimi Katahira dessine depuis son plus jeune âge. A l’âge de 19 ans, elle travaille en tant qu’assistante de mangaka, pour devenir, deux ans plus tard, auteure et illustratrice de manga.

      Passionnée par la France, elle s’installe à Paris en 2007 pour étudier la littérature.
      Le désastre de Fukushima, en 2011, où elle perd une partie de sa famille, la ramène émotionnellement au Japon. Elle participe à des événements de charité à Paris pour les victimes du séisme et donne des cours de manga aux enfants. Renouant ainsi avec son don d’enfance, elle monte un projet d’illustration d’anciens contes japonais, avec sa technique de mangaka.

      « A travers ce travail, j’ai découvert mon identité et est née l’idée consistante de réaliser des choses invisibles qui existent absolument. »
      Ses cinq premiers contes sont prêts ! Nous les exposons tous (80 planches), en attendant la suite…

      Ces contes traditionnels, très populaires, sont peints par Yoshimi Katahira en mangas grands formats (A3). Chaque planche est une œuvre d’art unique, accompagnée de son texte. Cette lecture d’un manga, sur cimaise, est originale et émouvante, nous plongeant dans un univers familier aux japonais, et à un nombre important de français, eux aussi grands amateurs de mangas.

      Preise

      Freier Zugang.

      Konfort und Dienstleistungen

      • Gesprochene Sprachen :
        • Französisch

      Öffnungszeiträume

      Vom 18/06 bis 11/07/2021, täglich.